Contact

Un essai à l'école Carlhian Rippert

Imprimer E-mail

Un essai à l'école Carlhian Rippertviancre lechec scolaire

Six élèves âgés de 9 à 11 ans ont été choisis pour suivre le programme neurodéveloppemental durant l'année scolaire d'octobre 2013 à juin 2014.

Le choix des enfants a été déterminé par leur maîtresse de l'année 2012/2013 en classe d'adaptation « CLAD *» en fonction de la nature de leurs difficultés (troubles des apprentissages associés ou non à des troubles du comportement).

Un autre critère de choix a été l'implication du ou des parents dans la vie leur enfant. Le traitement étant basé sur des exercices à faire au quotidien avec l'étroite collaboration des parents, sans sérieuse coopération de leur part, il aurait été impossible d'avoir une pleine efficacité de la méthode et des résultats fiables.

*La CLAD se définit comme suit : classe prise en charge par un enseignant spécialisé qui accueille des élèves en situation de retard ou d’échec scolaire avec comme objectifs d’améliorer la capacité de l’élève à dépasser les difficultés qu’il éprouve dans ses apprentissages scolaires, à maîtriser ses méthodes et ses techniques de travail, à prendre conscience de ses progrès en suscitant l’expérience de la réussite.

Profil des élèves choisit pour l’essai

Nature des troubles

Prises en charge

Élève J

Garçon

11-12 ans

CM2

Dyscalculie


Dyslexie

Dysorthographie

Comportement :

accès d'automutilations, difficultés de sociabilité

-Orthophonie Français et Logico- mathématiques

-Psychologue -AVS 9h/semaine

-CLAD Maths et Français

Élève J

Fille

11-12 ans

CM2

Dyslexie

Dysorthographie

-Orthophonie Français et Logico- mathématiques

Élève H

Garçon

9-10 ans

CM1

Dyscalculie

Dyslexie

Dysorthographie

Orthophonie en Français

-Psychomotricité

-CLAD Maths et Français

Élève E

Garçon

9-10 ans

CM1

Dyslexie

Dyspraxie à confirmer

-Orthophonie Français
2 fois/semaine

-AVS 9h/semaine depuis janvier 2014

Élève N

Garçon

9-10 ans

CM1

Dyslexie

-Orthophonie Français

Élève D

Garçon

10-11 ans

CM1

Dyslexie

Dyscalculie

-Orthophonie Français et Logico- mathématiques
2 fois/semaine

-AVS 6h/semaine

-CLAD maths et Français

Analyse des résultats

Ce qui est le plus significatif, ce sont les progrès en écriture avec une tenue du stylo plus aisée, une amélioration du champ visuel pour la plupart des enfants (les migraines de D étaient-elles causées par ses troubles visuels?), une plus grande aisance dans la copie.On note aussi une amélioration de la mémoire (tables de multiplication, texte de théâtre), une meilleure compréhension des consignes, une évolution du repérage dans l'espace et le temps. Le degré de concentration a augmenté, l'attention est plus soutenue.Les enfants ont une confiance en eux accrue, ils osent dire, ils osent faire ce qui semblait impossible avant le traitement.
 Ce gain de confiance et d’estime de soi changent leur attitude et leurs performances dans de multiples domaines scolaires.La participation est plus active, les réussites deviennent plus courantes. Ils prennent des initiatives pour répondre à leur propre défi :D cherche à orthographier correctement la fin d'un mot, il s'approprie des outils,J décide d'apprendre seule ses répliques de théâtre alors qu'au bout, un public et une intervention au sein d'un projet collectif engendrent un stress important.Deux enfants ont une diminution du rythme de leurs prises en charge en fin de programme.Ces résultats sont encourageants, ils doivent toutefois être modérés par certaines limitations méthodologiques notamment :

  • le petit effectif du groupe étudié

  • l’absence d’expérimentation en double aveugle

  • la variation dans l'application et la durée du PND selon les familles
( avec ou sans interruption des exercices lors du changement de foyer)
  • l'affectation d'une AVS en cours de programme pour un élève

Conclusion

Les résultats sont positifs. 
Les enfants ne disent plus : « Je suis nul (le)», ce qui est en soi le plus remarquable.Le fait que le projet ait concerné un nombre restreint d' élèves rend moins évidente l'évaluation de l'impact du PND, même si la plupart des prises en charge était déjà en place l'année qui précédait le programme.Les AVS, en tout état de cause, ont contribué à l'évolution favorable des enfants tout comme les orthophonistes, les psychomotriciennes, les psychologues, les enseignantes en optant pour une pédagogie différenciée.Le Programme Neuro-développemental a permis de relier encore plus solidement les compétences de chacun pour permettre une évolution favorable à chaque enfant.


Voir la suite..." Les resultats de l'essai à Carlhian Rippert"...

Retour Action Dys! Le programme


Cliniques

4, av. René Froger, 05100, Briancon

lundi et jeudi         14h-19h

mardi                    9h-12h30

mercredi               9h-12h30 14h-19h

sur RDV

 

Cliquer pour directions

Centre de Thérapies Douces

105, Rue du Théâtre, 75015, Paris

sur RDV

 

Cliquer pour directions