Contact

Troubles du sommeil chez les enfants et les bébés

Imprimer E-mail

Le sommeil chez les enfants et les bébés: une mesure importante de leur santé globale.

Troubles de sommeils

 Je vois beaucoup d’enfants et de bébés qui ont des problèmes de sommeil. Le plus souvent on me les amène quand la vie familiale est devenue quasiment impossible du fait que ce problème dure depuis longtemps, en particulier quand il y a d’autres enfants. Mais ce qui est souvent mal compris par les parents est ce qui se cache derrière cette situation.

 

En fait, lorsque les parents m’amènent leurs enfants pour un problème particulier, il y a presque toujours un certain nombre d'autres symptômes qui sont révélés au cours de la consultation. Le travail de l'ostéopathe crânien est de traiter le modèle sous-jacent et ainsi d’améliorer la santé globale de l'enfant. Le cas du sommeil est encore plus particulier, par ce que c’est une indication très importante de la santé globale du patient. Un enfant qui dort mal est un enfant qui est perturbé d’une façon ou d’une autre, avec fort probablement un déséquilibre important dans son système qui pourra entrainer d’autres problèmes de santé physique et/ou émotionnelle.

La médecine allopathique, puisqu’elle traite les symptômes et non la personne, fait peu de tentatives pour découvrir la cause ou les causes réelle(s) de la maladie. Ces causes se trouvent à l'intérieur de l'enfant, et dans la façon dont il / elle interagit physiquement et émotionnellement avec le monde. Elles sont le résultat de son héritage génétique, ainsi que d’influences externes subies depuis la conception jusqu’au moment présent. L'ostéopathe crânien, ayant la capacité de ressentir l'état de santé d'un enfant, y compris l'impact du stress et des traumatismes, peut se faire une idée des causes sous-jacentes à ses problèmes de santé. En adressant celles-ci, non seulement les symptômes diminuent ou disparaissent, mais l'enfant va aussi pouvoir évoluer vers un meilleur état de santé et davantage de vitalité. syndrome asperges

 

L'histoire du cas suivant montre comment un sommeil perturbé peut indiquer que l’organisme est sous stress est que sans traitement, d’autres problèmes se manifesteront dans le futur.

George, âgé de 4 ans est venu me voir souffrant d'une variété de problèmes de développement et de comportement, ainsi que d’important troubles du sommeil. Il n’avait jamais dormi une nuit complète et ronflait fortement. Ses parents étaient épuisés surtout depuis l’arrivée d’une petite sœur un an auparavant qui avait vu les troubles empirer. George souffrait aussi de retards de langage, de compréhension et de développement moteur. En plus, il interagissait peu avec les autres enfants. Ses troubles du sommeil avaient toujours existés mais, par contre, les autres problèmes étaient apparus peu à peu au cours des années précédentes. Il avait même dû être retiré de la maternelle et après un certain nombre d'évaluations, on en avait conclu qu’il avait le syndrome d’Asperger (une forme légère d'autisme). Ses parents n'ont cependant pas été convaincus par ce diagnostic estimant que les médecins lui avaient attaché cette étiquette par facilité. Son traitement consistait donc en une série de séances chez un orthophoniste et une inscription dans une crèche spécialisée.

Mis à part ses problèmes de sommeil, son historique médical était normal : une bonne grossesse et une naissance sans problème si ce n’est qu’elle avait été très rapide et un peu choquante. Ses parents ont aussi toujours eu l’impression qu’il était encombré et qu’il respirait par la bouche. Mais depuis l’âge de 20 mois, il avait souffert d'angines et d’otites à répétition, presque toujours soignées aux antibiotiques.

En l’examinant par le toucher mes deux conclusions principales étaient une irritabilité globale ainsi qu’un thorax et une tête très rigides avec en conséquence un mauvais drainage et une fonction immunitaire affaiblie. C’était peut-être le résultat du choc provoqué par un accouchement aussi rapide, et le fait qu’il n’ait pas pu commencer à respirer correctement. Ceci pouvait expliquer sa susceptibilité aux infections ainsi que ses ronflements. De plus, l’otite séreuse a pu être un facteur important dans son retard de langage et de compréhension, et bien sûr dans sa mauvaise interaction sociale.

J'ai commencé une série de traitements et il a bien progressé. Il est devenu plus calme, son sommeil s’est amélioré même s’il ne dormait pas totalement normalement, et il a commencé à interagir davantage avec les autres enfants. Son produits latierslangage et sa compréhension ont aussi fait des progrès considérables. Dans certains domaines de son développement, il est donc devenu normal.

Toutefois, lors de sa troisième visite, j'ai pris conscience que son système digestif était extrêmement irrité et ses parents ont confirmé qu'il souffrait de fréquents épisodes de diarrhée. Aujourd’hui, il est de plus en plus connu qu'il existe un lien entre la digestion et le fonctionnement du cerveau et je sentais que sa diarrhée pouvait être une autre cause de ses problèmes. Ceci était probablement le résultat des multiples traitements antibiotiques qu'il avait subis.

Par conséquent, j’ai proposé à ses parents un régime alimentaire spécial.

 

Les résultats ont été étonnants; non seulement sa diarrhée a disparu, mais ses compétences linguistiques se sont considérablement améliorées et son sommeil s’est totalement normalisé.

 

Voir plus: "Comment l’ostéopathie peut aider les enfants?"

Cliniques

4, av. René Froger, 05100, Briancon

lundi et jeudi         14h-19h

mardi                    9h-12h30

mercredi               9h-12h30 14h-19h

sur RDV

 

Cliquer pour directions

Centre de Thérapies Douces

105, Rue du Théâtre, 75015, Paris

sur RDV

 

Cliquer pour directions